Le Savoir-Vivre

Le Savoir-Vivre

La Rubrique - Connaître Son Corps : 2 - Le Vagin

La Rubrique – Connaître Son Corps :

 

1 - Le VAGIN

 

Le vagin est l'une des parties de l'appareil génital féminin. Il s'ouvre au niveau de la vulve et des petites lèvres. On utilise souvent le terme vagin pour désigner l'ensemble de l'appareil génital extérieur de la femme, mais cette appellation est inexacte, le vagin étant interne. Le terme correct pour désigner les parties génitales externes est la vulve. Celle-ci est composée du pubis (ou mont de Vénus), des grandes lèvres, du clitoris et de l'entrée du vagin. Sous les grandes lèvres se trouvent les petites lèvres, visibles ou non selon l'anatomie de chacune, qui se rejoignent pour former le capuchon qui protège le clitoris.

 



A l'arrière, dans la zone appelée vestibule, débouchent l'orifice de l'urètre (par où passe l'urine) et l'orifice du vagin. Celui-ci est, en cas de virginité, protégé par l'hymen, membrane de forme et d'épaisseur variables attachée au bord de l'entrée du vagin. De forme généralement semi-lunaire, mais pouvant aussi parfois fermer complètement l'orifice vaginal, l'hymen a une épaisseur variable mais généralement inférieure au millimètre. Cette membrane se déchire lors du premier rapport sexuel, et persiste sous forme de lambeaux. Du fait de sa vascularisation, la défloration s'accompagne souvent d'un petit saignement.

 



Vient ensuite le vagin à proprement parlé. D'une profondeur de 8 cm environ, il communique avec l'utérus par le col de l'utérus. Plus étroit vers la vulve, il s'élargit vers le fond. L'intérieur est tapissé d'une muqueuse riche en vaisseaux sanguins, mais assez pauvre en terminaison nerveuse, sauf au niveau de la vulve. Aplati d'avant en arrière, ses deux parois se touchent lorsqu'il est vide. Ces parois sont très élastiques, ce qui permet au sexe de l'homme, quelque soit sa dimension, de pouvoir y pénétrer. Son élasticité est maximum lors de l'accouchement, permettant le passage du futur bébé.

                                                                    

2. Vagin et rapports sexuels 


Lors des rapports sexuels, l'homme glisse son pénis dans le vagin, lieu de passage pour les spermatozoïdes, mais aussi lieu de plaisir pour la femme.

Sous l'effet de l'excitation, le vagin se gonfle et produit des secrétions vaginales qui facilitent la pénétration. Lorsque l'orgasme est imminent, le vagin diminue de volume d'environ 30 %. Lors de l'orgasme, l'utérus, le vagin et les muscles du bassin subissent une série de contractions musculaires, involontaires et rythmées. Même lorsqu'il est clitoridien, le vagin participe lui aussi à l'orgasme. L'orgasme purement vaginal est quant à lui plus rare, mais ressenti comme beaucoup plus profond que l'orgasme clitoridien.

 



On ne pourrait parler du vagin et des rapports sexuels sans aborder le fameux point G, cette zone érogène dont la stimulation serait censée déclencher un très fort orgasme. Le point G est situé dans le vagin, à environ 6 cm de la vulve, vers l'avant. Certaines positions permettent une plus grande pression du sexe de l'homme contre le point G (femme à califourchon sur l'homme, penchée en arrière ; femme sur le dos, les jambes relevées contre le torse de son partenaire).

3. Le Baiser

Le premier contact physique


Le baiser est une étape importante ; il marque le début d'une relation, la rencontre sensuelle entre deux corps. Témoignage de tendresse par excellence, c'est aussi l'ingrédient indispensable des préliminaires amoureux.

3.1.   L'art du baiser


Embrasser, c'est tout un art …


Cependant, il n'existe pas de règles en matière de baiser, ni de baiser standard : l'essentiel est d'y mettre son cœur. Un baiser réussi, c'est un instant où deux bouches entrent en communion, ce quelle que soit la technique employée.

Il existe plusieurs types de baiser : le baiser régulier, lèvres contre lèvres, le baiser prolongé, série de petits baisers sur les lèvres, et bien entendu le french kiss, qui implique l'utilisation de la langue.

Le baiser régulier est un effleurement délicat du bout des lèvres. Celles-ci peuvent être fermées, soit légèrement entrouvertes. Au choix, vous refermerez très doucement vos lèvres sur la lèvre supérieure ou inférieure de votre partenaire. Quant à savoir s'il faut fermer les yeux ou pas, c'est avant tout une affaire de goût. Certains préféreront les fermer afin de mieux se concentrer sur leurs sensations, d'autres aimeront entrevoir leur partenaire durant cet échange.

Le french kiss est un pas en avant dans la découverte de l'autre. Après une série de petits baisers sur les lèvres, l'un des partenaires entrouvrira sa bouche : naturellement, l'autre le suivra. La tête légèrement penchée pour ne pas être gêné par votre nez, vous introduirez votre langue dans sa bouche. Commence alors la rencontre sensuelle, douce, humide, entre deux langues qui chercheront tout d'abord à se connaître, pour ensuite entrer en mouvement. Ne soyez pas pressé, plus les mouvements seront langoureux, plus le baiser sera agréable. Laissez vous guider par votre envie et surtout par celle de l'autre, soyez toujours à l'écoute de ses désirs. Le secret d'un baiser réussi : la communication naturelle entre les deux partenaires, qui sans aucun mot, accordent leur rythme… mais aussi les sentiments que l'on met dans ce baiser.

Source : Az.Au Féminin



05/12/2007
28 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 459 autres membres