Le Savoir-Vivre

Le Savoir-Vivre

23.02.2008 : Variétés - L’Humilité en péril

L’Humilité en péril

 

Il y a de quoi être habitué des transports en commun. Même si on y trouve toutes sortes de contradictions, il y a au moins la vie. Une chaleur humaine, parfois sainement entretenue entre passagers, fait naturellement oublier les rigueurs des embouteillages et certains soucis quotidiens. De salaces et petits commentaires sur la vie du pays, de petites discussions intéressantes. Et des rencontres utiles comme avec ce vieil homme.

 

Sa force ? Une bosse roulée partout, donc une expérience de la vie. Des multiples leçons apprises dans sa vie, celle sur l’humilité l’a le plus marqué. Conséquence : il a appris à ne plus avoir une trop haute opinion de lui-même, au risque de faire preuve de trop de vanité.

 

 

L’humilité, c’est une vertu. Une valeur qui s’effrite, hélas, de plus en plus, quand on regarde de près la nature des relations humaines. Tel se dit indispensable parce que se déclarant meilleur. Tel autre bombe son torse comme s’il avait inventé quelque chose. Celui-ci vous snobe parce que favorisé par un certain nombre de circonstances ; celui-là s’attribue une valeur plus que sa valeur réelle, oubliant du coup les vertus de l’humilité sincère pour préférer, comme le souligne Pascal, « s’élever par une sotte insolence ».

 

Tout cela est si triste. L’écrivain et essayiste français, Antoine de Rivarol, donne la conduite de sagesse : « Il y a quelque chose de plus haut que l’orgueil, et de plus noble que la vanité, c’est la modestie ; et quelque chose de plus rare que la modestie, c’est la simplicité ». C’est beau d’être humble et simple.

Source : Le Sloleil

 



23/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 459 autres membres