Le Savoir-Vivre

Le Savoir-Vivre

19.03.2008 : Les Défauts de la Masculinité

LE PENIS

 

Les Défauts de la Masculinité

 

La majorité des hommes, à mon humble avis, ne changerait de sexe pour rien au monde. Ou alors le temps d'une journée, pour voir et toucher leurs seins devant un miroir. Allons donc voir en quoi être un homme est aussi un défaut. Petits extraits traduits de cet article et qui vous laisseront penser que les femmes n'ont rien à nous envier...

1. Les hommes sont constamment dirigés par le sexe


Constamment. Ce n'est pas quelque chose dont nous sommes obligatoirement fiers, et ce n'est même pas une impulsion que nous souhaitons (le vieil adage du corps masculin qui n'a pas assez de sang pour le cerveau et le pénis en même temps me revient en mémoire), mais elle existe néanmoins. Le corps masculin tend à traiter la semence comme une sorte de poison dont il doit se débarrasser, peu importe comment. Soit en la mettant dans un gobelet d'une banque de sperme ou dans un préservatif, après une relation sexuelle. Soit en l'utilisant pour imprégner un membre du sexe opposé, les hommes sont dirigés par un véritable besoin de sexe, presque tout le temps.


2. Les hommes ne peuvent avoir qu'un orgasme


C'est bizarre qu'en dépit du fait que les hommes ont un appétit sexuel incommensurable, l'acte sexuel semble beaucoup moins appréciable pour nous qu'il ne l'est pour les femmes. Les hommes ont droit à un seul orgasme (poussée, giclée et c'est fini). En tout, cela ne dure qu'entre trois et huit secondes.

3. Les hommes peuvent faillir


Tant que la femme est présente, dispose d'un vagin et autorise l'homme à accéder au dit vagin, elle fait l'amour. Ca peut être nul ou maladroit. Elle peut ne pas atteindre l'orgasme. Mais quand la femme a un pénis introduit dans son vagin, techniquement, elle fait l'amour.
D'un autre côté, les hommes ont une myriade de problèmes qui peuvent donner comme résultat une tentative ratée de faire l'amour. Ils peuvent vivre une période de dysfonctionnement érectile, rendant ainsi les rapports sexuels impossibles. Autrement, les hommes peuvent éjaculer prématurément et finir le jeu avant qu'il ait commencé. En plus du stress massif et l'espérance d'amener la femme à atteindre l'orgasme...

De quoi ressentir de la pitié pour le sexe fort. J'ai même peur pour nous autres pauvres mâles. Une chose est sûre : le XXIe siècle ne sera pas masculin.

                                                     Source : sexe.fluctuat



19/03/2008
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 459 autres membres