Le Savoir-Vivre

Le Savoir-Vivre

16.01.2008 : La Rubrique - Les Variétés : Un parfum de vagin ?

La Rubrique – Les Variétés :

Un parfum de vagin ?

 

Vulva Original – vendu dans une capsule au packaging semi-précieux – est fabriqué par la société allemande VivaEros comme un produit conçu pour «exciter vos sens». «Ceci n'est pas un parfum, spécifie le dossier de presse. C'est un concentré d'odeur vaginale correspondant au sexe d'une très belle femme.»

Peut-on fabriquer de l'essence de belle femme ? Pour VivaEros, la preuve est faite : «Remuez bien le flacon, disent-ils. Posez une goutte sur le dos de votre main et reniflez. Votre libido se chargera du reste.» Il suffit apparemment de sentir ces effluves pour qu'ils réveillent en vous l'idée du sexe.
Moi qui l'ai testé, je peux vous dire qu'il s'agit d'une publicité mensongère mais, à sa décharge, Vulva Original sent bon. Si ça c'est l'odeur d'une femme, je voudrais bien la rencontrer. Ça sent une épice exotique que je ne parviens pas à identifier… Odeur lourde, exotique, fauve, comme les aimait Baudelaire.

Odeur proche de ces parfums à brûler - si forts et si sensuels comme le musc, le benjoin ou l'encens -, qui ont d'abord été utilisés pour remplacer symboliquement le sang. Le mot parfum, étymologiquement, provient de la fumée des sacrifices humains ou animaux… C'est un mot qui, à l'origine, désigne l'odeur des choses que l'on fait brûler en l'honneur d'un dieu.

J'aime l'idée que les parfums soient liés à la mort. Parce qu'ils sont invisibles, insaisissables, et qu'ils restent dans les flacons vides, des années après la disparition de l'être aimé, ils rappellent vraiment l'idée de l'esprit. Michel Serres dans son magnifique livre consacré aux Cinq sens rappelle ainsi que le mot esprit vient du latin spiro, "respirer". Le parfum c'est le souffle. «On embaumait autrefois les morts : pour que le souvenir évoque ceux que nos aïeux avaient aimés. La vie même s'annonce de loin par cette émanation. Elle embaume», dit-il.


Serait-il possible de créer des cimetières d'odeur ? Moi je voudrais ne laisser que cette trace-là sur terre. Qu'on se souvienne de mon odeur et que des hommes inconnus pleurent de nostalgie ou bien bandent rien qu'en la sentant.

Vulva original : 19,90 euros, en vente exclusivement sur le site smellmeand.com (qu'on pourrait traduire "sentez-moi et jouissez")

Source : Blog Libération

 



16/01/2008
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 459 autres membres