Le Savoir-Vivre

Le Savoir-Vivre

12.09.2008 - La Sexualité : Le Sexe, c'est bon pour la santé

La RubriquerLa Sexualité :

Le Sexe,

C’est bon pour la santé

Plusieurs enquêtes successives le

prouvent : l’acte sexuel préserve de

certaines maladies telles que le cancer de la

prostate ou encore l’hypertension et prolonge la

             durée de vie. Explications.

Les médecins ne la prescrivent pas encore, mais pourtant la pratique régulière de l’acte sexuel est bon pour la santé. Eh oui, selon les conclusions de plusieurs enquêtes successives sur le sujet, les médecins sont unanimes : l’acte d’amour prolonge la durée de vie et prévient l’apparition de certains cancers et des maladies cardiaques.

Dans le détail, les principales vertus thérapeutiques de l’activité sexuelle concernent le coeur. Une étude britannique initiée en 1997 souligne ainsi une baisse des risques cardiaques lorsque la fréquence des relations sexuelles est soutenue. En 2003, une étude américaine menée par une équipe du Cancer Council of Victoria est arrivée à la même conclusion. Comment expliquer ces résultats ? Tout simplement par l’exercice physique que l’acte d’amour suppose ! Faire du sport est bon pour la santé et donc par ricochet, faire l’amour est également un excellent exercice pour garder la forme !

Selon une autre étude très sérieuse menée au Japon en 1990, faire l’amour pourrait prévenir l’apparition de certains cancers et notamment celui de la prostate. Un chercheur australien a quant à lui publié les résultats d’une enquête elle aussi très sérieuse sur l’incidence des préliminaires et notamment la stimulation des tétons chez la femme sur la prévention des cancers du sein. Selon ce chercheur, l’excitation des seins libère une hormone appelée l’ocytocine qui a pour vertu de prévenir l’apparition du cancer du sein. Pendant l’orgasme, cette hormone est également libérée en très grande qualité…

Faire l’amour serait également bon pour la santé du fait de son action anti-stress. Selon une étude publiée en 2000 par le British Médical Journal, les personnes qui font état d’une «vie érotique» satisfaisante souffrent moins fréquemment de diabète, d’hypertension et de maladies cardio-vasculaires. Et le Dr David WEEKS, chercheur au Royal Hospital d’Edimbourg, en Ecosse enfonce le clou. Selon lui, faire l’amour au moins trois fois par semaine prolonge l’espérance de vie de dix en moyenne. Pour en arriver à cette conclusion, il a observé (si l’on peut dire) l’histoire médicale de 3 500 personnes de 18 à 102 ans !

Source : Psychologie



12/09/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 459 autres membres